Le milieu rencontre le communautaire aujourd’hui

Bulletin Mékinac – Ce mardi 3 octobre, les nombreux lectrices et lecteurs du Bulletin de Mékinac doivent savoir qu’il se passe une rencontre importante dans notre MRC entre, d’une part, ce qu’on appelle le communautaire et, d’autre part, les milieux de pouvoir que sont nos organisations municipales. Celles-ci sont représentées par à la fois de employés de direction ainsi que des élus.

La rencontre se fait à Grandes-Piles et découle du fait que la CDC Mékinac (Corporation de développement communautaire) a demandé et reçu une subvention d’un peu plus de 10 000$ pour, de toutes pièces, créer et mettre en marche une politique de reconnaissance et de soutien de l’action communautaire dans Mékinac.

La subvention a été reçue de la MRC et de son programme du Fonds de développement des territoires (FDT). C’est la charmante et efficace Jacynthe Laing qui a été spécialement embauchée pour réaliser ce projet. Celle-ci confiait que le prêt de salles à des organismes communautaires par les entités municipales était en outre un sujet de débat à prévoir et à régler.

Et, bien sûr, on veut, justement, que les organismes communautaires soient mieux connus encore du milieu, que leur travail essentiel soit apprécié. Si bien qu’il y aura des présentations à cet égard.Ici, au Bulletin de Mékinac, on l’a déjà souligné, nos organismes communautaires et nos entreprises d’économie sociale comptent énormément.

La CDC a réalisé il n’y a pas longtemps une démonstration pour indiquer combien les organismes communautaires ainsi que les entreprises d’économie sociale étaient importants. Énumérons-les: l’Association des personnes aidantes de la Vallée-de-la-Batiscan; l’APHA, l’Association des personnes handicapées actives de Mékinac; l’AQDR, Association québécoise de défense des droits des retraités et préretraités de Mékinac; le Phénix (aide personnes atteintes de maladie mentale); ECJ Mauricie/ Mékinac; le Carrefour Normandie; le Centre d’action bénévole Mékinac; le Centre Adrienne Roy; le CALACS Entraid’Action; le Centre Prévention suicide; Femmes de Mékinac; Le Périscope; la Maison des familles Mékinac; Partenaires Action Jeunesse Mékinac; Volteface (organisme de justice alternative); Les aides familiales Mékinac; la Corporation de transport adapté et collectif Mékinac et enfin, le mensuel que vous avez lisez ici, Le Bulletin de Mékinac.

L’apport se concentre non seulement au niveau du nombre d’emplois, le point de vue économique mais aussi le nombre de personnes rejointes dans la MRC de Mékinac qui s’élève probablement à 8722 (1332 hommes; 4580 femmes; 2650 adolescents et 160 enfants). De même, leur masse salariale s’élève à 2 783 582$; leur pouvoir d’achat global à 1 400 541$; le pouvoir d’achat des organisations directement dans la MRC de Mékinac à 535 449$.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :