Une journée sous le signe de la co-construction

PHOTO : Sur fond de découverte du milieu communautaire, l'avant-midi a fait place à un panel où François Landry, directeur de la Table régional des organismes communautaire Centre-du-Québec/Mauricie (TROC CQM), Anne Vadeboncoeur, agente de développement de la Table nationale des Corporations de développement communautaire (TNCDC) et Josée Bédard, directrice générale de la Corporation de développement communautaire (CDC) Mékinac, ont exposé leurs réalités respectives sous l'animation de Steven Hill, agent de développement et formateur au Centre de formation communautaire de la Mauricie (CFCM).

 

Bulletin Mékinac -texte de Jacynthe Laing, en charge de la réalisation du projet. En pleine démarche d’élaboration de la Politique de reconnaissance et de soutien aux organismes communautaires de Mékinac, le milieu communautaire de Mékinac et ses élus se sont réunis lors d’une journée d’échanges et d’information. Cette rencontre se voulait un premier pas, essentiel, au développement et au maintien de la qualité de vie des citoyens de notre MRC qui bénéficient des services des organismes communautaires de Mékinac.

Sur fond de découverte du milieu communautaire, l’avant-midi a fait place à un panel où François Landry, directeur de la Table régional des organismes communautaire Centre-du-Québec/Mauricie (TROC CQM), Anne Vadeboncoeur, agente de développement de la Table nationale des Corporations de développement communautaire (TNCDC) et Josée Bédard, directrice générale de la Corporation de développement communautaire (CDC) Mékinac, ont exposé leurs réalités respectives sous l’animation de Steven Hill, agent de développement et formateur au Centre de formation communautaire de la Mauricie (CFCM).
Dans le but de réitérer leur position dans le milieu socioéconomique de la MRC de Mékinac, les groupes communautaires ont pu exposer leur mission et présenter l’impact qu’ils ont sur la population du territoire.

En deuxième moitié de journée, élus et organismes communautaires se sont attablés à la tâche de déterminer conjointement le contenu de la Politique dont ils veulent se pourvoir. De soixante-deux esprits qui se rencontrent ne peuvent jaillir que de bonnes idées/orientations qui aboutiront à une Politique dont la MRC de Mékinac, ses municipalités, les organisations communautaires et les citoyens qui bénéficieront.
De cette journée, il faut retenir le désir des groupes communautaires de se faire reconnaître auprès des élus, mais aussi de se faire soutenir pour pouvoir poursuivre leurs actions concrètes auprès des citoyens et citoyennes de Mékinac. Les responsabilités qui incombent à la MRC au niveau du développement social démontrent qu’il est tout l’avantage de la population d’inviter ses nouveaux élus à supporter le milieu communautaire et à reconnaître l’apport essentiel de ses actions.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :